Le dimanche, un poème et une image.


Un poème de Cesare Pavese et une image de Franco Lo Cascio.



You, wind of March*.

 

Tu es la vie et la mort.

Tu es venue en mars

sur la terre nue -

et ton frisson dure.

Sang de printemps

- anémone ou nuage -
ton pas léger
a violé la terre.
La douleur recommence.


Ton pas léger

a rouvert la douleur.

La terre était froide

sous un pauvre ciel

immobile et fermée

comme dans la torpeur d'un rêve,

comme après la souffrance.

Et la glace était douce

dans le coeur profond.

Entre vie et mort

l'espoir se taisait.

 

Maintenant ce qui vit

a une voix et un sang.

Maintenant terre et ciel

sont un frisson puissant,

l'espérance les tord,

le matin les bouleverse,

ton pas et ton haleine

d'aurore les submergent.

Sang de printemps,

toute la terre tremble

d'un ancien tremblement.

 

Tu as rouvert la douleur.

Tu es la vie et la mort.

Sur la terre nue,

tu es passée légère,

hirondelle ou nuage,

et le torrent du coeur

s'est réveillé, déferle,

se reflète dans le ciel

et reflète les choses -
et les choses, dans le ciel, dans le coeur,

souffrent et se tordent

dans l'attente de toi.

C'est le matin, l'aurore,

sang de printemps,

tu as violé la terre.

 

L'espérance se tord,

et t'attend et t'appelle.

Tu es la vie et la mort.

Ton pas est léger.

 

25 mars 1950.

 

* You, wind of March, Toi, vent de mars.

 

Cesare Pavese (1908-1950).

 

Franco-Lo-Cascio_amore-materno.jpg

Franco Lo Cascio (né en 1942), Amore materno, Amour maternel.


Retour à l'accueil