Il est des lieux qui participent de notre capacité à l'ouverture sur ailleurs : Valence d'Agen est, parmi d'autres, ce coin de Terre où le soleil arrosait de chaleur et de lumière les mois d'août de l'enfance. C'est le bourg où le chemin de fer ramène les Picards vers leurs plaines humides. C'est le bourg où chaque mardi se tient le marché aux fruits et légumes des maraîchers de la région, vêtements des villes et vêtements des champs, bimbeloteries, chaussures en tous genres, quincaillerie, etc. Même les volailles, avant de passer à la casserole, s'exhibent vivantes et bien dodues sous la halle dédiée.

Valence d'Agen, 5.300 habitants, dans le Tarn-et-Garonne, près de la centrale nucléaire de Golfech (1), veille sur la métairie (2) où ma belle famille d'immigrés italiens s'installa dans les années 1950 et sur le hameau de Cornillas (3) où s'étire, entre de hauts arbres, la rivière Barguelonne qui ne fit pas de nous des champions de natation.

Valence d'Agen (4)
est une charmante et dynamique petite ville aux maisons décolorées par le soleil, aux habitants à l'accent chantant et à la convivialité naturelle. Nombreux sont les Italiens qui ont immigré là. Quand on se promène dans ses rues et ses allées, on se croirait transporter là-bas à Mansué, Oderzo ou Treviso en région Vénétie, coin de Terre de ma famille maternelle.

(1)
La centrale nucléaire de Golfech.

(2) La métairie.

(3) Le hameau de Cornillas.

(4) Valence d'Agen.


En décembre 2009, une énième promenade dans la ville m'a permis de découvrir une particularité de l'église Notre-Dame :

 

IMGP6139

 

IMGP6138

 

IMGP6141
L'église primitive fut construite peu après la création de la bastide (1283). L'église actuelle date de 1902 et est de style néo-renaissance.


Liberté, égalité et fraternité
, devise de la République française inscrite sur les pans arrières de l'église Notre-Dame s'explique par la datation de l'église actuelle (1902). C'est en 1905 que la séparation de l'Eglise et de l'Etat est effective, rendant ainsi la République française laïque. (Avec Sarko, la laïcité est remise en cause, j'aborderai le sujet dans un autre article).

Quelques images d'églises et de chapelles fleurissent sur ce blog. Elles sont le témoignage des ouvrages de l'Homme et mettent en valeur l'architecture de diverses périodes de l'Histoire. Elles n'ont pas d'autre signification.

Après le tour de l'église, la place Nationale, une place carrée entourée de maisons avec des arcades, sauf en sa partie sud, et une halle qui date du XIXe siècle où a lieu le marché, pas celui des volailles, l'autre :

 

IMGP6150
A gauche de l'image, dans le fond, la partie sud où furent détruites les arcades pour faciliter le passage de la route qui menait de Bordeaux à Toulouse. Au premier plan, la halle.

 

IMGP6174
Sous la halle.

 

IMGP6157
Arcades ouest.

 

IMGP6159
Arcades ouest.


Une rue plus loin, une autre halle aux armatures peintes en bleu accueille d'autres commerçants du marché du mardi. Les images et d'autres de Valence d'Agen sont sur l'album dédié. Des explications des lieux photographiés de la ville sont ici.

La promenade s'est prolongée dans le jardin public situé dans l'enceinte de l'ancien couvent des Capucins :

IMGP6244


IMGP6240


IMGP6242


IMGP6243


Retour vers l'allée des fontaines et l'église :

IMGP6245


IMGP6246


IMGP6247
Valence d'Agen, les 28 et 29 décembre 2009.

L'histoire de la ville est ici, le plan est .


Retour à l'accueil