Le dimanche, un poème et une image (ou plusieurs).


Une île, un trésor, un poème de Patricia Tutoy et

trois images de l'Asinara par Federico Spano.



Une île, un trésor.


Que d'heures de navigation à penser en regardant la mer,

miroir où se reflètent toutes tes espérances.

Que d'heures de solitude sous ces étoiles qui te servent de boussole.

Que d'heures de repos sous cette lune qui cligne de l'oeil.


Que de fois tu l'as cherchée, imaginée, rêvée, espérée.

Finalement la voici, devant toi,

reposant lascivement au milieu des flots

qui te portent sans hâte jusqu'à elle.


Quand tu la foules pour la première fois,

le sable de sa plage te brûle les pieds.

Tu sens alors en toi ces secousses

qui t'émeuvent quand tu navigues.


Tu te mets à l'abri de sa grotte,

cachée sous cette falaise, là,

au fond de la baie la plus ignorée des hommes.

Tu t'endors en paix avec toi-même et avec le monde.


Les caresses de son soleil te réveillent,

légers voiles de soie sur l'âme et le corps.

Tu plonges dans le bleu de ses eaux.

Tu te rafraîchis à ses embruns salés.


Puis tu pars à sa découverte

franchissant pentes arides et vallons

jusqu'à atteindre la profondeur de son coeur.


Et tu t'en vas ainsi, serein,

te promenant en elle,

prêt à en découvrir et à en connaître tous les secrets.


Une île ne peut exister et vivre sans trésor.

Ta quête toujours inassouvie sera bientôt comblée.


Mais tu l'ignores encore.


Patricia Tutoy

Paris, le 30 juin 2001.

 

 

02 12 09 0761

 

02 12 09 0723

 

02 12 09 0793
Federico Spano, parc national de l'Asinara (Sardaigne), septembre 2009.

 

Retour à l'accueil