Un soupçon de liberté.

 

Trois roses rouges dans la main.

Le soleil au bout du chemin.

 

Un homme la regarde, l'air hautain.

Elle s'avance vers lui. Pas incertains.

Et le parfum enivrant du jasmin

L'emporte loin de tout, vers son destin.

Elle arrive près de l'homme et dans sa main

Les roses rouges au divin parfum

S'inclinent vers une nuit sans fin.

 

Il n'y a plus de soleil au bout du chemin

Les trois roses reposent au fond d'un ravin.

 

Patricia Tutoy, Crépy-en-Valois, le 29 décembre 1981.

 

Ce poème fut rédigé suite aux événements en Pologne et l'instauration de l'état de siège par le général Jaruzelski, le 13 décembre 1981. Dans le poème, l'homme représente Jaruzelski, la femme toutes les femmes de Pologne.

 

Document vidéo INA du 27 décembre 1981.


Retour à l'accueil