Descendre du bus. Ou pas. Toute la réflexion engagée tournerait autour de cette première décision de la journée. Il est difficile de résister. Alors, oui, descendre à la prochaine occasion. Ne pas tergiverser. Arrêt demandé. Atterrissage sur le trottoir. Seaux d'eau sur la tête. Ouvrir le parapluie. Ajuster l'oeil dans l'objectif. Trouver le meilleur angle pour une image complète. Impossible. Pas de profondeur. Un mur dans le dos. Mise au point effectuée, péniblement. Le parapluie bringuebalant sous le vent et sous le bras. Index droit en mode appui, oeil tentant de faire contenir le maximum dans le cadre. Déclenchement en attente. Des bagnoles dans l'objectif. Coup de vent sur le parapluie. Perte d'équilibre. On repart de zéro. Encore des bagnoles. Patience. Un bus, un camion, une mobylette. Pas de vélo. Enfin, profiter de la route libérée. Sur le trottoir, un sportif. Pas prévu, celui-là. Rares sont les piétons dans le coin, sauf les trois pelés et un tondu qui empruntent le bus. Allez, on capture.

 

IGP9794 2

Photographie : Patricia Tutoy, février 2013.

 

Retour à l'accueil