Il brillait alentour

depuis belle lurette.

 

À tant se défiler

à tant se faufiler

elle n'avait d'yeux

que sur le monde hideux

le coeur amputé

l'âme éclatée

par les misères

de l'humanité.

 

Un jour de printemps

il étreignit sa main

sans crier gare.

Jusque dans les profondeurs

de la Terre on ressentit

la fusion de leurs coeurs.

 

De leurs yeux clos

coulèrent des larmes

comme éméchées

car butant sur les sillons

creusés par

d'autres larmes,

les événements d'une vie,

le temps qui va.

 

Le soleil battait la chamade,

la brise clamait son innocence

dans ce coin de Paris.

 

Ils s'en furent

dans la rue

tout émus

de n'être plus

nus.

 

Patricia Tutoy

Compiègne, le 18 septembre 2011.

Retour à l'accueil