Plus d'un millier de personnes s'est rassemblé samedi 29 janvier, dès 14h, place de l'Uruguay à Paris, à deux cents mètres environ de l'ambassade d'Égypte farouchement protégée par les forces de sécurité françaises venues en nombre de camions et d'hommes, plus la bétaillère pour embarquer d'éventuels manifestants... Un équipement de guerre !

 

 

IMGP1705

 

IMGP1680

 

IMGP1698

 

IMGP1718

 

IMGP1738

 

IMGP1744

 

IMGP1773

 

IMGP1779
Ni brioche, ni pain. Les Égyptiens ont faim !!

 

IMGP1811
Quand l'un des leurs est tué en manifestation, les Égyptiens portent son corps. Sur cette photographie, l'homme est bien vivant. Un hommage rendu aux 73 morts (dénombrés ce samedi 29 janvier). Le rassemblement quitte la place de l'Uruguay pour se diriger vers l'ambassade d'Égypte, à deux cents mètres de là.

 

IMGP1822

 

IMGP1830
Sarkozy a envoyé ses forces de sécurité si bien entraînées (dixit Michèle Alliot-Marie, avant le 14 janvier, le jour où Ben Ali s'enfuyait de la Tunisie pour se réfugier en Arabie Saoudite, via l'aéroport du Bourget en France !). Les C.R.S. et leurs camions protègent l'accès à l'ambassade d'Égypte. Les journalistes télé et presse écrite, par leur présence, évitent que les C.R.S. ne chargent les manifestants quand ils arrivent de la place de l'Uruguay.

 

IMGP1855
De gauche à droite : les drapeaux marocain, égyptien et français.

 

IMGP1859
Au premier plan, une jeune femme enveloppée du drapeau algérien.

 

IMGP1900

 

IMGP1904

 

IMGP1942

 

IMGP2022.JPG
De gauche à droite, les drapeaux tunisien, égyptien et palestinien.

 

IMGP2074.JPG

 

IMGP2118.JPG

 

IMGP2148.JPG

 

IMGP2149.JPG

IMGP2150.JPG

 

IMGP2154.JPG

 

IMGP2182.JPG

 

IMGP1958

 

IMGP1973
De gauche à droite, les drapeaux tunisien, égyptien et algérien.

 

IMGP1984
Le drapeau syrien.

IMGP1986

 

IMGP1995


IMGP1996
J'aime l'
Égypte.

 

IMGP2001-copie-1.JPG

 

IMGP2061

 

IMGP2086
De gauche à droite, les drapeaux tunisien, égyptien, français et algérien.

 

IMGP2102

 

IMGP2192
Le drapeau palestinien et le joli sourire de la dame.

 

IMGP2200.JPG

IMGP2223

 

IMGP2228

 

D'autres images sur le diaporama suivant où l'on voit affiches et banderoles à l'attention d'Hosni Moubarak, dictateur depuis 32 ans (!), les manifestants se diriger vers l'Arc de Triomphe et l'avenue des Champs-É lysées. Le cortège fut encerclé par les C.R.S., environ cent mètres après la station de métro George V.
Les C.R.S. français furent si chauds qu'il y eut 97 personnes arrêtées dont 7 direction l'hôpital Bichat... Les C.R.S. furent insultés par des passants allant et venant sur l'avenue des Champs-
Élysées. Les premiers interdisaient le passage, les seconds râlaient "Laissez-nous passer, vous êtes payés avec nos impôts, vous n'allez pas faire chier le monde" et passaient, bousculant les robocops qui abdiquèrent face au risque d'émeute. Ils étaient dé-bor-dés, les pôvres !

Si on fait la révolution en France pour virer Sarkozy et consorts, les citoyens pourront-ils compter sur l'aide des forces de sécurité du pays ou bien seront-ils matraqués voire tués par elles ? Jusqu'où ira l'obéissance aux ordres des chefs ?

 

 



Plus d'informations sur le facebook (accessible sans être facebooké !) du Comité de solidarité avec la lutte du peuple égyptien.

Signer la déclaration Soutenons le peuple égyptien : "Nous sommes aux côtés du peuple égyptien qui réclame la liberté, le respect des droits fondamentaux, la fin de la répression et du blackout sur internet, et une réforme démocratique immédiate. Nous appelons nos gouvernements à exprimer avec nous leur solidarité envers le peuple égyptien". C'est ici.

Il paraît qu'il y a de la grogne dans l'air... chez les C.R.S. français, annonce L'Humanité dans un article daté du 30 janvier 2011.


Paris, le 29 janvier 2011.
Photographies : Patricia Tutoy.

A suivre.



Retour à l'accueil