Le dimanche, un poème et une image (voire plusieurs).


Un poème de Manuel Alegre de Melo Duarte et des photographies de Patricia Tutoy.

 



Portugal à Paris.


Solitaire...

parmi la foule j'ai vu mon pays.

C'était un profil

de sel

et d'avril.

C'était un pur pays bleu et prolétaire.

Un anonyme passait. Et c'était le Portugal

qui passait au sein de la foule, solitaire

dans les rues de Paris.


J'ai vu ma patrie se répandre

gare d'Austerlitz. Des paniers

des tas de paniers sur le sol. Des fragments

de mon pays.

Des morceaux.

Des bras.

Ma patrie sans rien

sans rien

qui se déverse dans les rues de Paris.


Et le blé ?

Et la mer ?

Est-ce la terre qui n'a pas voulu de toi

ou quelqu'un qui a dérobé les fleurs d'avril ?

Solitaire parmi la foule j'ai marché avec toi

le regard au loin comme le blé et la mer.

Étions-nous cent, deux cent mille ?

Et nous marchions. Bras et mains pour allouer

mon Portugal dans les rues de Paris.


Manuel Alegre de Melo Duarte (Portugal, Águeda, 1936), Portugal à Paris in Oeuvre poétique, Obra poética, volumes I et II, 1989, réédité en un seul volume en 1998.

 
Deux autres poèmes de Manuel Alegre de Melo Duarte : Virus et  Exil.

 

 

IMGP4456.JPG

 

IMGP4480.JPG

 

IMGP4501.JPG

 

IMGP4527.JPG

(Cliquer sur les images pour les agrandir).


Paris, manifestation et mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans papiers, organisées par le collectif D'ailleurs nous sommes d'ici, le 28 mai 2011. Photographies : Patricia Tutoy. À suivre.


Retour à l'accueil