Sur une initiative de l'association Sortir du nucléaire Paris, on a marché de la place de la Bastille à celle du colonel Bourgoin où se situent les locaux de l'A.S.N., Agence de la sûreté nucléaire, organisme officiel qui devrait diffuser toute information au public... Avant la marche, des intervenants ont pris la parole : Écho-Échanges France-Japon sur la crise nucléaire au Japon, la CRIIRAD pour une prise de parole pédagogique, l'association "Enfants de Tchernobyl Belarus", sur les rapports OMS/AIEA, l'Association française des malades de la thyroïde avec lecture d'une lettre au président de la République française, un représentant de Sud Rail pour rappeler que les convois de déchets nucléaires empruntent désormais les lignes RER et autres lignes ferroviaires sans aucune information aux riverains et aux usagers.

 

Quelques militants d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) étaient présents. Et Duflot, Cohn-Bendit, Joly ? Pas venus. Quant au candidat auto-proclamé à l'élection présidentielle 2012, Hulot ? Pas vu non plus ! En revanche, le maire EELV du second arrondissement parisien, Jacques Boutault, a honoré la marche, vélo à la main. Jean-Luc Mélenchon, Martine Billard, Éric Coquerel et d'autres membres du Parti de gauche étaient venus en nombre. Greenpeace a également participé à l'action. Et plein de citoyens français et japonais... environ 250 personnes... Pour un sujet aussi grave, la mobilisation fut faible. On pensa que les absents préparaient leurs baskets, les bouteilles de bière, les banderoles, les badges, la beuh, le brushing pour le défilé du Premier mai. Le lendemain, on déchanta face au nombre de manifestants mais on dansa et chanta à tue-tête, dans le cortège de SOLIDAIRES, avec HK et les Saltimbanks... À suivre.

 

IMGP2136.JPG

L'arme nucléaire c'est la fin acceptée de l'humanité, Théodore Monod.

 

IMGP2137.JPG

 

IMGP2194.JPG

 

IMGP2198.JPG

 

IMGP2204.JPG

(Cliquer sur les images pour les agrandir).

 

Plus d'images sur le diaporama suivant :

 

Retour à l'accueil