Ce samedi 26 février 2011, de 15h à 18h30, cinq mille personnes environ ont bravé le froid et les averses qui les ont rincées de la tête aux pieds, de la place de la République, via la place des Victoires et le musée du Louvre, aux Invalides. Un rayon de soleil a fait une brève apparition. A l'inverse, une très grande quantité de policiers en civil de la D.P.O.C., direction de l'ordre public et de la circulation, allait et venait dans le cortège tandis que les CRS robocops jouaient les gardes-barrières dans les rues adjacentes.

 

Le lendemain, dimanche 27, Michèle Alliot-Marie (MAM) dégageait ! Brice Hortefeux aussi ! Voilà pour la France ; ça tombe bien car ce samedi on s'est époumoné "MAM, dégage !". En Tunisie, le Premier ministre Mohammed Ghannouchi a démissionné. Parfait ! Les amis franco-tunisiens n'en voulaient pas plus que leurs concitoyens en Tunisie.

 

Le Zorro ou le toto (comme on veut) de la France, surnommé Sarko, nommé Sarkozy, a mobilisé ce dimanche soir quatre chaînes de télévision, TF1, France 2, France 3 et M6, pour expliquer ou s'expliquer sur la situation internationale. Je n'ai pas regardé la prestation gestuelle et verbale du zozo ! Pour cette raison, je ne ferai aucun commentaire. En revanche, je déplore ces remaniements ministériels : ils ont un coût élevé pour la collectivité. Nommé ministre, exerçant quelques jours, quelques mois ou quelques années, l'heureux élu continue, après avoir été dégagé, de percevoir des émoluments. Sarkozy devrait dégager tous ses ministres, sous-ministres, sous-fifres et lui-même ! Tant d'incompétences à la tête de l'État français est une gabegie ! Et pendant ce temps-là, Sarkozy & consorts saignent les services publics et gavent les entreprises privées. Allez Sarko, dégage !

 

IMGP5102

 

IMGP5071

 

IMGP5008

 

IMGP5012

 

IMGP5013

 

IMGP5025

 

IMGP5027

 

IMGP5031


IMGP5032

 

IMGP5062

 

IMGP5065

 

IMGP5068

 

IMGP5073

Ali Ben Bongo, président-dictateur du Gabon !

 

IMGP5079

 

IMGP5090

 

 

D'autres images sur le diaporama suivant :

 

Photographies : Patricia Tutoy.


A suivre ce mardi 1e mars, mon témoignage sur des tentatives de répression de la liberté d'expression et d'intimidation de policiers en civil français lors de cette manifestation. Le départ de Brice Hortefeux était peut-être connu des flics, cela pourrait expliquer leur comportement et leur raisonnement imbéciles !

Retour à l'accueil