Vie
Rêve
Jeunesse
Espérance
Arrachés aux ans
Par les désillusions
Qu'ils lui ont imposées
Il a pleuré les larmes du temps
Il erre sans fin pour guérir sa raison
Au milieu de leurs peurs et de leurs idées
Il hait leurs pensées, ils ont pris sa mémoire
Un jour leur mort résonnera dans une histoire

Où il les voit assassins et cadavres putréfiés
Abrutis par les torpeurs de l'ivresse
De la violence et de la détresse
Buvez au creux de ses mains
L'amer goût de son désir
Implacable destin
Perpétuel refrain
Son désespoir
Sa vieillesse
Douleur
Mort.



Patricia Tutoy, Crépy-en-Valois, le 30 juillet 1981.

 

Retour à l'accueil