Dans des articles récemment publiés dans les rubriques Coins de Terre et Carnet de voyages d'automne, le visiteur attentif remarquera des images d'églises, chapelles, abbayes et autres donjons et châteaux. Ces bâtiments font partie du lieu où je vis : le pays de Valois, dans l'Oise, en région Picardie.

Le 2 novembre 2009, Eric Besson, ministre des expulsions et des charters (ex-membre du Parti socialiste français !) a lancé son grand débat sur l'identité nationale. Ce glauque débat prendra fin le 4 février 2010, avant les élections régionales du 14 et du 21 mars.

Ce mercredi 18 novembre, j'ai lu l'article Un débat qui tourne mal, rubrique Plouf ! de Jean-Luc Porquet dans Le Canard enchaîné, page 5. Le journaliste situe son article à la clôture du grand débat sur l'identité nationale le 4 février 2010 et imagine le bilan des débatteurs... A découvrir.

Après cette lecture, j'ai refermé le journal et regardé le paysage défiler. J'étais dans un train qui me menait à Paris. Dans le fond du paysage, surgissaient parfois des clochers d'églises. Tout à coup, je fis un lien entre ces églises, l'article de Porquet et le lamentable grand débat sur l'identité nationale qui veut que l'on vante "notre patrimoine", "nos églises et nos cathédrales", "notre art culinaire que le monde entier nous envie", etc. Je fis un lien surtout avec les récents articles mis en ligne ici, notamment ceux des églises de Duvy et de Crépy-en-Valois. Je me rendis compte qu'incidemment je faisais le jeu de Besson et de l'Elysée. L'objectif premier (et unique !) des articles sur ces églises est de faire découvrir le patrimoine du pays de Valois et de combler l'absence d'images de ces bâtiments sur Internet.

Le lendemain, j'avais l'occasion de me rendre au Muséum d'histoire naturelle et au jardin des plantes à Paris. Derrière ces lieux, la Grande mosquée de Paris attendait ma énième visite. Son hammam et son jardin me sont familiers.  Ils me rappellent les années passées au Maroc, tout comme le marché d'Aligre dans le XIIe arrondissement parisien près duquel j'ai vécu avant de revenir à Crépy-en-Valois... une ville où une importante communauté musulmane tente d'aménager son lieu de prière et brave avec pugnacité les esprits étriqués de quelques catholiques accrochés aux clochers du coin. La mosquée de Creil (ouverte depuis le 4 décembre 2004, superficie d'environ 1000m², capacité 1.500 hommes et 500 femmes) se situe à 34 kilomètres de là.


En attendant de réaliser des images de la mosquée de Creil et de les publier ici, voici la Grande Mosquée à Paris, inaugurée le 15 juillet 1926...


En sortant du muséum d'histoire naturelle et du jardin des plantes, vers les rues Daubenton et Geoffroy Saint-Hilaire.



Rue Geoffroy Saint-Hilaire.



A l'angle des rues Daubenton et Geoffroy Saint-Hilaire.



A l'angle des rues Daubenton et Geoffroy Saint-Hilaire.



A l'angle des rues Daubenton et Geoffroy Saint-Hilaire : entrée du hammam, du café maure et du restaurant.



Rue Geoffroy Saint-Hilaire.



Rue Geoffroy Saint-Hilaire, le minaret.



Rue Geoffroy Saint-Hilaire.



Rue Geoffroy Saint-Hilaire.



Rue Daubenton.



Rue du Puits-de-l'Ermite.



Rue du Puits-de-l'Ermite.












Square Robert Montagne, au-dessus de la porte d'entrée vers la salle de prière et le jardin.





















Le jardin.



Vers la sortie.


















Paris, le 19 novembre 2009.

D'autres images ici.

Retour à l'accueil