Publié par Patricia Tutoy


Edina Altara, détail d'une photographie réalisée par Alfredo Ferri (années 1930).


Avant la mise en ligne du premier article dédié à Edina Altara, j'avais commencé la recherche de textes en français. Au 9 septembre, je n'en avais pas trouvé. Deux mois plus tard, mes recherches restent vaines. A l'inverse, les vôtres sont désormais comblées, si vous les réalisez via Internet.

 

J'ai opéré les recherches en langue française en consultant trois catalogues à partir des mots-clés « Edina Altara » :

 

- le catalogue des bibliothèques universitaires françaises, SUDOC (Système universitaire de documentation) : un résultat,


- le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France (BNF) : aucun résultat,

 

- le catalogue de la Bibliothèque publique d'information (BPI) du centre Pompidou à Paris : aucun résultat.

 

Pour la réalisation des quatorze articles publiés sur ce blog entre le 9 septembre et le 30 octobre 2009, j'ai traduit en français des extraits de textes :

- du livre de Giuliana Altea, Edina Altara, Editeur Ilisso, collection I maestri dell'arte sarda (Les maîtres de l'art sarde), 2006, 127 pages, uniquement disponible en italien : à télécharger en format PDF ici.

-
du blog de Federico Spano.

 

Les articles dédiés à Edina Altara :

 

Edina Altara (1898-1983) : une femme dans l'art italien du XXe siècle


Edina Altara, des créations au fil du papier : jouets et collages


Edina Altara et ses illustrations de calendriers de parfumerie

Edina Altara et ses illustrations sur Il Giornalino della domenica

Edina Altara et Vittorio Accornero de Testa alias Max Ninon

Nous et le monde : des illustrations d'Edina Altara et Max Ninon

La céramique dans l'oeuvre d'Edina Altara


Des publicités illustrées par Edina Altara

 

La décoration : une activité artistique d'Edina Altara

 

Une palette de couleurs entre les mains d'Edina Altara

 

Federico Spano et Giuliana Altea racontent Edina Altara


A bord du transatlantique Rex avec Edina Altara et Vittorio Accornero

 

Le dessin élégant et raffiné d'Edina Altara sur des livres pour enfants

 

 Edina, Lavinia et Iride Altara : une chronologie de quelques-unes de leurs oeuvres

 

 

Deux articles dédiés à ses soeurs Iride Altara et Lavinia Altara :

 

Iride Altara (1899-1981) : l'art de l'extravagance et de la fantaisie

Lavinia Altara (1896-1975) : sculptures, collages et peinture

 

En français, on peut aussi consulter la page de Wikipedia.

 

Un blog dédié à Edina Altara sera bientôt disponible en langue française.

 


Fantasie d'Italia, (revue, 1925-1932), n°10, 1927, p. 55.

 

Si l'illustration est l'une de vos passions, rendez-vous dans l'univers artistique de Lali.

A suivre.

 

 

Commenter cet article

rossella 11/11/2011



Conosco le opere di Edina Altara perchè ho avuto la grandissima fortuna di sposare il nipote Pietro a Cagliari in Sardegna. Sono molto felice di sapere che la conoscenza delle sorelle Altara ha
superato i confini Italiani e mi dispiace tanto di non capire il francese per poter leggere i suoi articoli. La casa di Cagliari dove ha vissuto la sorella di Edina, Lavinia, è bellissima e ricca
di opere e ricordi. Grazie


rossella