Le dimanche, un poème et une image.


In memoriam, un poème de Giuseppe Ungaretti, et une toile de Serena Maffìa.

 


In memoriam.


Son nom c'était

Mohammed Scheab

Descendait

Des émirs nomades

S'est suicidé

Parce qu'avait

Plus de patrie


Aimait la France

Changea de nom


Il fut Marcel

Mais pas Français

Savait plus

Vivre

Sous la tente des siens

Où l'on écoute

La cantilène du Coran

En buvant du café


Et ne savait

Pas délivrer

La chanson

De son abandon


Je l'ai suivi

Avec la patronne de l'hôtel

Où nous vivions

A Paris

Au numéro 5 de la rue des Carmes

Une ruelle en pente les murs fanés


Il repose

Au cimetière d'Ivry

Un faubourg qui semble

Eternellement

Dans une journée

Où s'en va

La foire


Et peut-être suis-je seul

A savoir encore

Qu'il a vécu.


Locvizza, 30 septembre 1916.


Giuseppe Ungaretti (1888-1970), titre original du poème In memoria in Vita d'un uomo. Tutte le poesie.

 

 


Serena Maffìa, portrait de Giuseppe Ungaretti.


Retour à l'accueil