Au lendemain du séisme qui frappa Haïti le 12 janvier 2010, Eric Besson, le ministre des charters et des expulsions, donna instruction à ses services de "suspendre immédiatement toutes procédures de reconduite dans leur pays d'origine des ressortissants haïtiens en situation irrégulière sur le territoire national", (communiqué du ministère). Vendredi 9 avril 2010 en soirée, depuis la Guadeloupe, une jeune Haïtienne de quinze ans fut expulsée vers Haïti alors que ses parents vivent en France.

Samedi 10 avril 2010, les Haïtiens de Paris et d'Ile-de-France se rassemblaient place de l'Hôtel de Ville à Paris pour dénoncer les promesses non tenues par le gouvernement français et marquer leur soutien à leurs concitoyens de Haïti et à ceux vivant sur le territoire français, avec ou sans papiers. Les travailleurs sans papiers de la rue Baudelique à Paris ont rejoint les Haïtiens sur la place de l'Hôtel de Ville. La Ligue des droits de l'Homme, Réseau Education sans frontières (RESF), des membres des Verts, du NPA, du Parti communiste français et des citoyens français ont apporté leur soutien à la communauté haïtienne.

 

IMGP8751

 

IMGP8757

L'ami Jean-Claude, membre actif de RESF, est bien là !

 

IMGP8808.JPG

 

IMGP8765

 

IMGP8768

 

IMGP8771

 

IMGP8780

 

IMGP8790

 

IMGP8791

 

IMGP8793

 

IMGP8811

 

IMGP8814

 

IMGP8817

 

IMGP8830

 

IMGP8860

La devise d'Haïti : L'union fait la force.

 

IMGP8832

 

IMGP8837

 

IMGP8866

 

IMGP8850

 

IMGP8840

 

IMGP8873
Les travailleurs sans papiers de la rue Baudelique à Paris.

 

06_04_10-6039.JPG

Image de Jean-Claude Saget.

 

06_04_10-6188.JPG

Je signe la pétition de soutien. Image de Jean-Claude Saget.

 

Paris, le 10 avril 2010.


 

Retour à l'accueil