Le dimanche, un poème et une image.

 

Un poème d'Eugenio Montale et une peinture de Lucio Ranucci.

 

 

Hiérarchies.*

 

La polis est plus importante que ses parties.

La partie est plus importante que chacune de ses parties.

Le prédicat l'est plus que le prédicant

et l'arrêté l'est moins que l'arrêtant.

 

Le temps s'enfuture dans le tout,

le tout est rebut du totalisant,

l'arrivée est l'improbable dans l'arrivable,

le poussoir, un pou dans le poussable.

 

1968.

 

Eugenio Montale (Gênes, 1896 – Milan, 1981), Hiérarchies, Gerarchie in Satura (1962-1970).

 

* Hiérarchies... anarchiques. Commence la polémique sur la polis (cité), la société. Ici, l'ironie, le grotesque ; mais, dans de nombreux articles du Corriere della Sera et d'Auto da Fé, Eugenio Montale déplore que, le fascisme n'ayant fait qu'humilier l'individu, la civilisation de masse, transformant aujourd'hui l'humanité en une vaste fourmilière, le détruise radicalement (Note du traducteur Patrice Dyerval Angelini).



Lucio-Ranucci.jpg

Lucio Ranucci (né en 1925, Italie).


Retour à l'accueil