Hommage aux Algériens du 17 octobre 1961.

 

Lundi 10 octobre 2011 : soirée de fraternité au Cabaret sauvage, parc de la Villette à Paris, pour inaugurer une semaine de commémoration en hommage aux victimes algériennes du 17 octobre 1961. David Assouline, Daniel Mermet, Mehdi Lallaoui, Edwy Plenel et d’autres personnalités se sont engagés, notamment, sur un « Appel à la réconciliation et à la vérité » en ligne sur Mediapart. Ce fut aussi l'occasion de faire la fête avec quelques grands musiciens : IDIR, AKLI D, Fred et les Ogres de Barbaks, HK et les Saltimbanks. Ravia a slamé sur un texte de sa composition, en hommage, naturellement, à tous ces Algériens assassinés. Le chanteur de HK a entonné son  Indignez-vous ! Un bel hommage à tous et à Stéphane Hessel en particulier qui n'a pas pu être présent lors de cette soirée.

 

18_09_11-0217.JPG

À gauche de l'image, David Assouline.

 

18_09_11-0235.JPG

De gauche à droite : Daniel Mermet, Edwy Plenel.

 

18_09_11-0209.JPG

Ravia.

 

18_09_11-0276.JPG

HK du groupe HK et les Saltimbanks. Photographies : Jean-Claude Saget.

 

1961-2011 : 50 ans de luttes de la part d'associations pour que ce crime d’État à Paris soit reconnu par l'État français et entre dans l'Histoire de France. En 2001, sous l'impulsion de David Assouline, alors conseiller municipal, la mairie de Paris a apposé une plaque commémorative sur le pont Saint-Michel, là où furent noyés des Algériens. Pour tout connaître de cet événement, rendez-vous sur le site de D'ailleurs nous sommes d'ici, ou ailleurs, en entrant 17 octobre 1961 sur un moteur de recherches.

 

Affiche-copie-1.jpg

(Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir).

 

Être nombreux à Paris, le lundi 17 octobre 2011 à 18h, à la manifestation prévue du boulevard Poissonnière (Métro Bonne Nouvelle, devant le Cinéma Rex) jusqu’au pont St-Michel. En date du 10 octobre, la préfecture de police de Paris n'avait pas encore donné son autorisation de manifester. Manifester tout de même. En mémoire des Algériens assassinés le 17 octobre 1961 par des forces de l'ordre françaises. À suivre.

 

Pillages, mesures d'austérité, casse de tous les services publics français au profit d'entreprises privées : eux (quelques-uns déjà bien nantis) pour mieux se gaver, les autres (le plus grand nombre, autrement dit le peuple) pour mieux baver et en baver, en battant le pavé pour résister.

 

Mardi 11 octobre 2011 : grèves et manifestations contre l'austérité dans tout le pays. Enfin presque. Quand la ligne ferroviaire dénommée K, Crépy-en-Valois / Paris, fonctionne normalement un tel jour, l'usager lambda se dit que tout va bien, on ne se serrera pas les coudes entre République et Bastille dans les rangs de la manif parisienne. Certains vont donc au boulot pour ne pas le perdre, en marmonnant "À quoi ça sert de manifester ?", d'autres cherchent du boulot en pensant "Dès que j'ai du taf, je me syndique et j'irai aux manifs". D'autres encore et surtout font grève, perdent une journée de salaire et vont à la manif. Ces derniers ont raison car si ça continue, un jour, on n'aura plus de maison...

 

Paris222_0_0.JPG

Source : Le Matin. Y'a que les journalistes suisses pour photographier la banderole de SUD-Rail et l'amie Annick, à droite de l'image. En France, les journalistes ne connaissent que la Cégète, la FSU, l'UNSA ou la CFDT !

 

Le nucléaire, ça rayonne ton air !

 

Mercredi 12 octobre 2011 : un convoi de déchets néerlandais hautement radioactifs traverse le Nord de la France et la banlieue parisienne circulant peinard sur les lignes ferroviaires où passent des trains bondés de voyageurs allant au boulot, à l'école, en vacances, etc. À Nanteuil-Le-Haudouin, dans l'Oise, le train de déchets nucléaires est passé à 10h50, soit 12 minutes de retard par rapport à l'horaire prévu. Lire le communiqué de presse commun du Réseau Sortir du nucléaire, SUD-Rail et réseau belge Nucléaire, stop !, ici. Plus d'informations sur le transport de ces matières nucléaires, .

 


Un collectif de citoyens du pays de Valois et d'élus de Nanteuil-Le-Haudouin a informé les usagers de la ligne K en distribuant le communiqué de presse cité ci-dessus, dès 6h45. Des images de la matinée jusqu'au passage du convoi :

 

IMGP8178

Roger-Pierre, membre de la Fase, avec son chien, et Claire, maire-adjointe à Nanteuil-Le-Haudouin.

 

IMGP8187

On a attaché le chien à la banderole pour éviter que les flics locaux la volent...

 

IMGP8192

Gavroche, le chien, Roger-Pierre et moi.

 

IMGP8195

Des jeunes attendant le car scolaire : surtout très sensibles au chien. Le nucléaire, c'est pas très clair mais ça éclaire, disent-ils.

 

IMGP8201

Allez hop ! La jeunesse dans le car avant d'être irradiée par le convoi de déchets nucléaires.

 

IMGP8232

 

IMGP8249

Le convoi vu depuis le pont reliant Nanteuil-Le-Haudouin à Versigny. Dans le fond de l'image, directions Crépy-en-Valois et Compiègne.

 

IMGP8250

Le conducteur est-il protégé ? Est-il suffisamment informé ? Est-il suivi médicalement ? Touche-t-il une prime pour tracter ce type de convoi ?

 

IMGP8251

 

IMGP8252

 

IMGP8253

 

IMGP8255

Le convoi dépassant la gare de Nanteuil-Le-Haudouin, direction banlieue parisienne...

 

Nanteuil-Le-Haudouin, le 12 octobre 2011, 10h50. (Cliquer sur les images pour les agrandir). Photographies : Patricia Tutoy.

 

Samedi 15 octobre 2011, des rassemblements et des manifestations inter-régionales pour l'arrêt du nucléaire auront lieu à Dunkerque, Rennes, Bordeaux, Toulouse, Le Bugey (St-Vulbas), Avignon et Strasbourg. Plus d'informations ici.

 

IMGP7348.JPG

Angers, Les accroche-coeurs 2011, Forum du Quai, avant la lecture d'extraits du livre de Svetlana Alexievitch, La supplication. Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse (document de témoignages) [collection de poche J'ai lu, 1997], le 9 septembre 2011. (Cliquer sur l'image pour l'agrandir). Photographie : Patricia Tutoy.

 

supplication-tchernobyl-chroniques.jpg

 

À Rennes, avant la manifestation, le rassemblement a lieu au mail François Mitterand, et non plus à l'esplanade Charles de Gaulle comme l'indique l'affiche ci-dessus.

 

On ne peut pas résoudre les problèmes avec ceux qui les ont créés, Albert Einstein.

 

À suivre : Photos de la manifestation anti-nucléaire à Rennes, le 15 octobre 2011.

Retour à l'accueil