« Ce sont ceux [les nuages] de haute altitude qui ont le plus fort effet de serre, et ceux de basse altitude qui renvoient le plus efficacement l'énergie du Soleil vers l'espace, refroidissant la Terre », confirme Sylvestre Huet, dans son livre L'imposteur, c'est lui. Réponse à Claude Allègre (Stock, Parti pris, avril 2010, page 20), en s'appuyant sur les travaux de Frédéric Parol, Laboratoire d'Optique atmosphérique de l'université de Lille-I.

 

Claude Allègre affirme sans démontrer, sans citer ses sources, sans confirmer, dans son livre L'imposture climatique (Plon, février 2010) à la page 92 : « Il y a les nuages blancs d'altitude qui réfléchissent directement les rayons du soleil, donc qui ont tendance à refroidir l'atmosphère en jouant le rôle de parasol. Et il y a les nuages noirs de basse altitude qui, eux, sont des agents de réchauffement car ils absorbent les rayonnements infrarouges émis par le sol. Ce sont, dit drôlement Laurent Cabrol, des sortes de « doudounes » pour la surface de la Terre ! »

 

Sylvestre Huet, toujours à la page 20 : « La référence à l'animateur télé Laurent Cabrol met la puce à l'oreille. Avec raison. Car Allègre inverse complètement les bilans radiatifs des nuages hauts et bas ».

 

Au fil des pages, d'exemples en contre-exemples, Sylvestre Huet amène le lecteur à accorder du crédit à son ouvrage. De belles pages qui détruisent les unes après les autres les contrevérités énoncées par Allègre et découragent le lecteur de lire celles de l'homme politique, géochimiste, professeur d'université, couvert de médailles par sa communauté scientifique, et ancien ministre de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie dans le gouvernement Jospin de 1997 à 2000.

 

Sylvestre Huet, journaliste à Libération,  administrateur du blog Sciences², auteur de divers ouvrages sur le climat notamment, et géochimiste de formation, conclut son ouvrage sur les limites de l'imposture de Claude Allègre et émet à cette occasion quelques hypothèses sur les objectifs qui sous-tendent les mensonges du même Allègre.

 

En signe de protestation, des moutons blancs et gris ont envahi une parcelle du ciel picard pour marquer leur désaccord avec Claude Allègre. Voici leurs témoignages :

 

IMGP3147.JPG

 

IMGP3149.JPG

 

IMGP3151.JPG

 

IMGP3154.JPG

Recto. Vers Villeneuve-sur-Auger.

 

IMGP3157.JPG

Verso. Vers Auger-Saint-Vincent.

 

IMGP3155.JPG

 

IMGP3158-.jpg

 

IMGP3156.JPG

 

IMGP3161.JPG

Sur la route, entre Villeneuve-sur-Auger et Auger-Saint-Vincent, pays de Valois, département de l'Oise (60), région Picardie, le 17 septembre 2010.

 

Photographies : Patricia Tutoy.

 

Retour à l'accueil