Prendre le temps d'arrêter sa marche pour écouter les accords qui s'échappent de la guitare, de la contrebasse ou de l'accordéon apporte un doux sentiment de plénitude quand, tout autour, dans le chaos des bruits de voitures, camions, motos, etc. sombrent la grande ville et le monde. La guitare rappelle Georges Brassens, la contrebasse Pierre Nicolas et l'accordéon Francis Variz, l'un des musiciens qui accompagne Maria Teresa.


IMGP4920.JPG


IMGP4917


IMGP4918


IMGP4919


IMGP4916


IMGP4921
Paris, piazza Beaubourg, le groupe Borsalino, le 10 décembre 2009.


Retour à l'accueil