A la fin du dix-neuvième et dans les débuts du vingtième siècles, la plupart des enfants de la bourgeoisie italienne jouait avec des ciseaux, de la colle et du papier coloré. Des entreprises comme Pellerin & Cie – Imagerie d'Épinal publiaient des feuilles sur lesquelles s'alignaient, prêts à découper, des troupes de petits soldats, des édifices exotiques, des fermes et des zoo avec tous les animaux, des dirigeables Zeppelin, des avions ; presque toute la ligne de l'expérience contemporaine, condensée en des pages imprimées à livrer à la curiosité vorace des enfants et à leur goût pour la manipulation. Pour les petites filles, les poupées de papier avec une garde-robe à la mode complétaient cet univers varié et multicolore en miniature. A côté des images imprimées à découper, on trouvait aussi celles à colorier, un prétexte de narrations, de divagations et de rêvasseries qui remplissaient les loisirs enfantins d'une époque qui ignorait la télévision et les jeux vidéos. C'est à partir de ce territoire qu'Edina Altara fit ses premiers pas d'artiste.

Source
:
page 9. Traduit de l'italien par Patricia Tutoy, le 9 septembre 2009.




Edina Altara, une photographie illustrée par Melchiorre Melis (Bosa, 1889 - Rome, 1982).


Des images de jouets élaborés en cartes colorées (photographiés en noir et blanc) :

 

 


Jouets (parution dans la revue Emporium), juillet 1917.

 


Jouets (parution dans la revue Emporium), juillet 1917.

 

 


Jouets, 1917.

 

 


Jouets (parution dans la revue Il Giornalino della domenica), 16 octobre 1921.

 


Jouets
(parution dans la revue Il Giornalino della domenica), 16 octobre 1921.

 


Jouets (parution dans la revue
Il Giornalino della domenica), 16 octobre 1921.

 

 


Pastora sarda, Bergère sarde, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.

 


La culla, Le berceau, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.

 


Cavalluccio, A cheval, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.

 


La lavandaia, La blanchisseuse, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.

 


In campagna, A la campagne, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.

 


Suonatori ambulanti, Musiciens ambulants, jouets (parution dans la revue La donna), 20 février 1922.



Des images de collages parus dans diverses revues italiennes et présentés, ici, par date de création :

 


Nella terra degli intrepidi sardi, "Gesus, salvadelu !" (en langue sarde) , Gesù, salvatelo !", Sur la terre des intrépides sardes, « Jésus, sauvez-le ! », collage de cartes colorées, 1916, 41 cm x 43, Rome, patrimoine artistique du Quirinale. L'oeuvre fut acquise par le Roi Vittorio Emanuele III à l'exposition de la Société des amis de l'art de Turin en 1917.

 



Nella terra degli intrepidi, "Egli non torna", Sur la terre des intrépides, « Il ne revient pas », collage de cartes colorées, 1917, 38cm x 62.

 

 


Sa Furistera (en langue sarde), La straniera, L'étrangère, collage de cartes colorées (parution dans la revue Pagine d'Arte), 15 mai 1917.

 

Bucato nel bosco, Lessive dans le bois, collage de cartes colorées (parution dans la revue Emporium), juillet 1917.

 

 


Donna al telaio, Femme au métier à tisser, collage de cartes colorées (paru dans la revue Emporium), juillet 1917.

 

 

Sulla strada di Tonara, Sur la route de Tonara, collage de cartes colorées (paru dans la revue Emporium), juillet 1917.

 

 

 


Santa di casa, Sainte de maison, collage de cartes colorées (paru dans la revue Pagine d'Arte), 15 mai 1917.

 

 


Rose di Barbagia, Roses de Barbagia, couverture de la revue Pagine d'Arte, 15 mai 1917. La couverture reproduit un collage de cartes colorées daté de 1915, présenté à Milan lors de l'Exposition sarde de 1917.

 

La bella sciocca, La belle idiote, collage de cartes colorées, (fin des années 1910), 26 cm x 23,1.

 


I ciechi di San Domenico, Les aveugles de San Domenico (fin des années 1910), collage de cartes colorées (parution dans la revue La donna, 20 février 1922). L'oeuvre fut montrée à Cagliari lors de l'exposition promue par le Cercle universitaire catholique en 1921, avec S'isposa, Rose di Barbagia et huit autres collages et « jouets artistiques ».

 

 


S'isposa (en langue sarde), Si sposa, Elle se marie, collage de cartes colorées, 1919, 23 cm x 24.

 


Figura femminile in costume sardo, Personnage féminin en costume sarde (fin des années 1920), collage de cartes colorées, 31,5 cm x 24,2.

 

 


Il ritratto della sposa, Le portrait de la mariée (années 1920), collage de cartes colorées, 37,5 cm x 37,4.

 

 


Il bucato, La lessive, collage de cartes colorées, (fin des années 1920, début des années 1930), 10,3 cm x 13,5.



Madonna, Madonne, collage de cartes imprimées, peinture à l'huile, tissu, fil d'argent sur un miroir, cadre peint et griffé, (années 1960), 43,2 cm x 33,2.

 


Madonna
, Madonne, collage de cartes imprimées, peinture à l'huile, tissu, fil d'argent sur un miroir, cadre peint et griffé, (années 1960), 43,2 cm x 33,2.

 


Madonna, Madonne, collage de cartes imprimées, peinture à l'huile, tissu, fil d'argent sur un miroir, cadre peint et griffé, (années 1960), 43 cm x 28.

 


Madonna, Madonne, collage de cartes imprimées, peinture à l'huile, cire de bougie, tissu, fil d'argent sur un miroir, cadre peint et griffé, (années 1960), 40,7 cm x 34,4.

 

A suivre.


 

Retour à l'accueil