Aujourd'hui, l'échappée belle se caractérise par une première rencontre avec le peintre américain John Singer Sargent (Florence,1856-Londres,1925) et son Nonchaloir. Je cherchais dans des archives une reproduction de La Madone et l'enfant (vers 1320-1330) de Giotto pour illustrer un écrit. Rien à voir ? Je n'en suis pas si sûre. J'y reviendrai dans un prochain article.

Revenons au Nonchaloir de Sargent : le substantif masculin nonchaloir est, de nos jours, remplacé par nonchalance, paresse, inaction. La peinture de Sargent sert le poème Descanso, mot espagnol signifiant repos. Une échappée très belle. Plus belle que les boutiques et les soldes du moment !

 




Descanso

Le vent du Sud caresse mes jambes,
soulève délicatement ma jupe, frôle mes cuisses.
Le soleil peint mon corps par petites touches.

Le vent du Sud rafraîchit ce que le soleil embrase.

Je m’étire avec langueur. L’Angleterre est loin.
Je clos les paupières. Ses lèvres me butinent.
Ce soir, sa voix. Et nos petites histoires.

La France au milieu.


Hornachos, Extrémadure, Espagne, le 11 juillet 2002.





John Singer Sargent, Nonchaloir, 1911.

Retour à l'accueil