Mardi 6 janvier au matin, Lionel Collet (lire cet article Les présidents des universités françaises écrivent à Sarkozy ) le même président de l’Université Lyon 1 et de la CPU, Conférence des Présidents d’Universités, a fait venir une agence de vigiles privés pour empêcher l’accès des manifestants éventuels au bâtiment où le Conseil d’administration de Lyon 1, déjà bloqué en décembre, doit se dérouler ; Lionel Collet aurait-il un double discours (l’un à Paris ouvert et critique du gouvernement, l’autre à Lyon suiviste et appliquant la réforme des universités) ? Source : www.sauvonsluniversite.fr

Retour à l'accueil