En France, Valérie Pécresse, son ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et sa Loi de Réforme de l'Université (LRU) s'attaquent de toutes parts au milieu universitaire.

C'est au tour des IUT, Instituts Universitaires de Technologie, d'apprécier les aspects néfastes de la LRU.

Signer la pétition en ligne :
http://www.iut-fr.net/petitions/?petition=2

Texte de la pétition


DUT, une disparition programmée !

 

Depuis quarante ans, les IUT assurent une mission de formation de techniciens supérieurs (Diplôme Universitaire de Technologie) et de cadres intermédiaires (Licences Professionnelles créées en 2000). Les 116 IUT de France ont été, à la satisfaction de tous (les étudiants et leurs familles, les milieux professionnels) un des vecteurs essentiels de la démocratisation et de la professionnalisation de l’enseignement supérieur et de l’aménagement du territoire. Ils accueillent aujourd’hui plus de 140 000 étudiants (dont 36% de boursiers), qu’ils font réussir à plus de 75%.
Ce succès, que personne ne dément, repose sur :

- un DUT reconnu de manière identique sur l’ensemble du territoire,
- un partenariat étroit avec l’entreprise,
- des moyens financiers et humains spécifiques à la technologie,
- une responsabilisation des acteurs et décideurs des IUT.

Dans le cadre de la mise en application de la loi « Libertés et Responsabilités des Universités » (LRU), l’état retire toute dotation directe (financière et humaine) aux IUT.

Si rien ne change, les IUT, au premier janvier 2009, ne pourront plus garantir les conditions du succès et la lisibilité nationale du diplôme.

L’ensemble des directeurs des IUT de France considère que cette situation remet en question l’existence même des IUT et en conséquence celle du Diplôme Universitaire de Technologie.

Les soussignés réclament le maintien du fléchage des moyens ou de véritables garanties de l’état pour que le caractère national des DUT (qualité et moyens) existe dans les universités autonomes.

 



Vendredi 12 décembre, de 14h à 15h15, les étudiants des IUT de Paris et région parisienne se sont rassemblés sur l'esplanade de la Défense (Hauts-de-Seine) et ont organisé un freezing.

En images :

IUT de Montreuil, Paris 8.

 R.I.P. : Rest In Peace.

 IUT Descartes, Paris 5.

IUT de Villetaneuse, Paris 13.








Deux heures plus tard, sur l'esplanade de Beaubourg, des étudiants italiens de Paris se réunissaient pour soutenir leurs concitoyens en grève générale en Italie. Lire ici Vague européenne : étudiants italiens de Paris en soutien à leurs compatriotes 

Retour à l'accueil