Le 10 octobre dernier, Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, posait la première brique d'un projet de 1.000 logements pour étudiants, sur le site de l'Université Paris 13 à Bobigny.

L'université Paris 13 est constituée de trois sites répartis sur le département de la Seine-Saint-Denis (93) : Villetaneuse (université, institut Galilée, institut universitaire de technologie [IUT]), Saint-Denis (IUT) et Bobigny (IUT et faculté de médecine). Elle fait partie de l'opération « Campus Condorcet Paris-Aubervilliers » avec les universités Paris 1, Paris 8, l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, l’Ecole d’économie de Paris et l’Ecole des Chartes.

Le 31 janvier 2008, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche est venue sur le site de Villetaneuse. L'histoire est racontée dans cet article :
Valérie Pécresse ne reviendra pas à l'Université Paris 13.


Valérie Pécresse est revenue à l'Université Paris 13, pas à Villetaneuse où il reste de fervents militants contre sa loi de réforme de l'université (LRU) dite loi d'autonomie de l'université, mais à Bobigny où quatre-vingt personnes seulement l'attendaient ce 10 octobre. Parmi ces quatre-vingt personnes, trois avaient fait le déplacement de Villetaneuse après un appel à se mobiliser et à manifester contre la venue de la ministre.

Actuellement, le site de Villetaneuse est en travaux d'aménagement extérieurs de toutes sortes : pose de carrés de pelouse là où le sol n'avait jamais vu un brin d'herbe, pavage du sol, pose de grillage et grilles, etc.

Un coup de truelle et de ciment et une brique à Bobigny, des travaux de rénovation à Villetaneuse ne sont que de la poudre aux yeux. Pendant ce temps-là, les statuts des différents corps de personnels de l'université en prennent un sérieux coup. A terme, les étudiants en paieront les frais.

"Je remercie l'Etat qui finance les travaux du projet de 1.000 logements sur Bobigny", a déclaré en substance le président de l'université Paris 13. Doit-on rappeler que l'Etat ce sont les contribuables français ?

Doit-on rappeler que l'opération Campus (10 projets au total) bénéficie d'un effort de financement exceptionnel grâce à la cession de 3 % d'EDF décidée par le président de la République française ?

Voici ce que l'on peut lire sur le site du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche :

"Un effort financier exceptionnel
L'Etat  consent  un effort sans précédent, en décidant de financer massivement le développement de campus à travers la cession d'une partie de sa participation dans le capital d'EDF à hauteur de 5Mds€. Cet effort s'ajoute aux moyens consacrés par le budget 2008 qui dédie notamment 1Md€ (soit une hausse de 30% par rapport à 2007) à l'ensemble des opérations immobilières (investissement, mise en sécurité et maintenance des bâtiments universitaires)." Source.


Doit-on rappeler l'augmentation des tarifs d'EDF depuis janvier 2008 : environ 15% sur la facture de chaque citoyen ?

A défaut de manifester contre la venue de Pécresse à Bobigny, voici quelques images de la première brique posée...en attendant la fin des travaux ! En 2050 ? Le temps de trouver les fonds dans les poches vides des citoyens ?






Retour à l'accueil