N'est-ce pas la conscience d'être libre qui permet à chaque homme de définir son éthique ? Car nous sommes persuadés qu'il n'y a jamais qu'une seule limite à celui qui triche avec les autres, avec les faits, avec les paroles, c'est de tricher avec soi-même...


Source : Patricia Tutoy et Patrice Stern, Le métier de consultant. Principes, méthodes, outils, Editions d'Organisation, Paris, 5ème édition, 5ème tirage, 2008, page 234. [Première édition mars 1995].
Retour à l'accueil