En ma qualité d’enseignante à l’Université Paris 13, Villetaneuse, Seine-Saint-Denis (93), je soutiens le mouvement de contestation contre la LRU, loi de réforme des universités http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=ESRX0757893L
 
Par deux fois, les mardi 13 et jeudi 15 novembre 2007, nous avons voté la grève et le blocage des accès à l’Université Paris 13.
Lundi 19 novembre, nous votons de nouveau pour décider la poursuite de la grève, du blocage ou bien des deux.
 
Attention, n’oublions pas : la grève est un droit. A l’inverse, le blocage est une atteinte à la liberté d’agir d’autrui, à la vie démocratique, aux principes républicains. Nous ne pouvons pas empêcher les étudiants d’étudier, les enseignants d’enseigner et les personnels techniques et administratifs d’accomplir leurs missions.
 
Voulons-nous jouer le jeu de Nicolas Sarkozy qui, par ses actes et ses propos, nie notre démocratie et notre république ? Voulons-nous porter atteinte à la liberté d’agir d’autrui ?
Ou voulons-nous plutôt être les nouveaux G.P.S. (Gare aux Plans Sarko) pour que demeurent toujours, en France, la démocratie, la république, la liberté, l’égalité et la fraternité ?
 
Votons la grève, manifestons mardi 20 novembre et affichons sur les murs de l’université des banderoles « Liberté pour tous ! ».
Retour à l'accueil