Paris, le 17 janvier 2015. Photographie : Patricia Tutoy.

Paris, le 17 janvier 2015. Photographie : Patricia Tutoy.

17 janvier 1975 – 17 janvier 2015, la loi Veil a 40 ans.

Tandis que la presse française, même celle indépendante, se regarde le nombril après les événements tragiques des 7, 8 et 9 janvier 2015 à Paris et à Montrouge, ne produisant plus que des articles insipides et indigestes sur le sujet, distillant la peur, mais renflouant leurs caisses vides,

tandis que l'armée patrouille dans les grandes villes, les moyennes villes, les petites villes, voire dans des villages, et à travers champs et prés,

tandis que la gendarmerie accompagne et soutient l'armée dans les mêmes lieux,

tandis que la police fonce on ne sait pas où, dans ses bagnoles, sur ses mobylettes, sur ses bicyclettes, dans ses rollers, dans ses baskets,

tandis que des partis politiques français cherchent à bien exploiter la détresse et la tristesse nées desdits événements,

les luttes sociales se poursuivent. Mais les droits des femmes et la protection de la loi sur l'avortement c'est moins « bandant » que des morts, des assauts de flics ou des marches dans tout le pays. Pourtant, nous, dans le cortège, nous avions le soutien des Femen..., entre autres.

De fait, samedi 17 janvier 2015, à Paris,

pas beaucoup de journalistes,

pas de président de la République,

pas de membres du gouvernement français,

pas de dictateurs venus des quatre coins de la planète,

pas de snipers sur les toits des immeubles,

pas d'hélicoptères dans le beau ciel bleu,

pas de « Aux armes citoyens - Formez vos bataillons - Marchons, marchons - Qu'un sang impur - Abreuve nos sillons »,

pas d'applaudissement pour les quelques flics en civil, pour les quelques policiers à mobylettes de la BAC qui n'ont assuré aucune sécurité du cortège pour bloquer les différents carrefours tout au long du parcours de la manifestation (les manifestants ont établi eux-mêmes des cordons de sécurité pour permettre au cortège de défiler sereinement. Des bagnoles et des scooters ont bien tenté le passage en force, quitte à tenter de blesser des personnes pour circuler),

pas beaucoup de manifestantes et manifestants... (C'est que, Madame, Monsieur, la République n'est pas en danger ! Hein, vous me comprenez, hein ? Et la liberté d'expression, non plus. Ni même la liberté tout court, l'égalité et la fraternité!),

mais une multiplicité de banderoles et pancartes multicolores, tranchant avec le produit marketing en noir et blanc du « Je suis Charlie »,

Donc, mille cinq cents personnes ont défilé de la place de la Bastille à celle de l'Opéra, à l'initiative du Collectif national pour les droits des femmes, sous un magnifique soleil.

Regarder des photos de la manifestation sur le diaporama ci-dessous.

Patricia Tutoy, le 18 janvier 2015.

Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.
Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.

Paris, le 17 janvier 2015. Photographies : Patricia Tutoy.

Un dernier message :

Paris, le 17 janvier 2015. Photographie : Patricia Tutoy.

Paris, le 17 janvier 2015. Photographie : Patricia Tutoy.

Retour à l'accueil