Photographie : Patricia Tutoy.

Photographie : Patricia Tutoy.

Samedi 9 août, place du Ralliement, devant le Grand théâtre, un rassemblement eut lieu de 15h à 15h 30, suivi d'une manifestation en direction de la préfecture du Maine-et-Loire. Le cortège a déambulé par la rue d'Alsace, le boulevard Foch, la rue Saint-Aubin, pour finir sur la place Debré où se situent les locaux de la préfecture, déserte en cette trêve estivale. Le collectif organisateur de l'action a demandé à être reçu par le préfet. Pas possible : le préfet est en vacances. On aurait dû téléphoner à l'Élysée et solliciter le chef de l'État qui, lui, ne prend pas de vacances, racontent un tas de journaux nationaux plus ou moins bien.

Sur l'esplanade de la préfecture, de 15h 45 à 16h 30, eurent lieu des interventions d'organisations diverses (associations, partis politiques) et des lectures de poèmes rédigés par des Palestiniens.

Fut rappelée la réponse citoyenne et non violente à l'impunité d'Israël : la campagne BDS France, Boycott Désinvestissement Sanctions. On peut connaître la liste des magasins, près de chez soi, qui proposent des produits israëliens qu'on peut boycotter.

Fut exigée la relaxe de Alain Pojolat, porte-parole du NPA, convoqué devant la justice, le 22 octobre prochain pour avoir appelé à manifester le 19 juillet à Paris en solidarité avec la population palestinienne de Gaza en dépit d’une interdiction gouvernementale. On peut signer la pétition de soutien.

Furent aussi rappelés les bombardements atomiques de Hiroshima (6 août 1945) et de Nagasaki (9 août 1945) : « Plus jamais la bombe, plus jamais la guerre » (Mouvement de la paix, comité Angers).

On peut lire l'entretien de Jean-Paul Roche, président de l'association France Palestine Solidarité 49.

Enfin, une précision d'importance que de nombreux journalistes français oublient dans leurs reportages. Pour ce qui me concerne, en soutenant le peuple palestinien, je soutiens aussi le peuple israëlien. Je ne soutiens absolument pas la politique du Premier ministre israëlien et les exactions commises à l'encontre du peuple palestinien. Et il serait grand temps que François Hollande, président de la République française, cesse d'être complice de l'État d'Israël. La parole de Hollande n'est pas la mienne.

Plus d'images du 9 août à Angers sur le diaporama suivant :

Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.
Photographies : Patricia Tutoy.

Photographies : Patricia Tutoy.

Retour à l'accueil